AFRIQUE: 50 FAUX JOURNALISTES GHANEENS RENVOYES D’ AUSTRALIE

Les autorités australiennes ont renvoyé 50 (cinquante) Ghanéens accompagnant la délégation officielle de leur pays, aux Jeux du Commonwealth.

Une cinquantaine de journalistes ghanéen partis couvrir les jeux du Commonwealth ont été rapatriés par les autorités australiennes. En effet, ils étaient incapables de prouver leur profession de journaliste en répondant aux questions qui leur ont été posées par les services d’immigration.

Une enquête a été ouverte sur le cas de ces  » supposés faux journalistes  » suite à une recommandation du ministre des sports, afin d’en découvrir un peu plus sur ces « faux journalistes » car en plus de n’avoir aucune accréditation, ceux-ci n’avaient aucun matériel de travail. 

Au fait, les mis en cause qui accompagnaient la délégation officielle ghanéenne n’ avaient aucun outil de travail de journalistes. Les services de l’immigration australiennes ont vite fait de prévenir les autorités ghanéennes sur le sujet afin d’ avoir la vraie identité de ces personnes.

Cependant, l’Association des journalistes du Ghana interpellée sur la question a déclaré ne rien savoir concernant les intéressés. Intrigué, le ministère ghanéen des Sports a alors ouvert une enquête sur les pseudo-journalistes. Dans la foulée, un ordre d’expulsion a été émis par les autorités australiennes et certains des concernés ont déjà été rapatriés sur le territoire ghanéen.

Force est de constater que le Ghana n’est pas le seul pays concerné par l’expulsion de faux journalistes lors des Jeux du Commonwealth. De nombreux visas de voyageurs issus de divers pays ont été annulés. Certains se faisaient passer pour des journalistes, d’autres pour des athlètes et même des officiels.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE Des so…