AFRIQUE: DEUX PILOTES FRANCAIS ACHÈTENT UN AVION AFIN DE SECOURIR LES MIGRANTS AU LARGE DE LA LIBYE

Deux pilotes professionnels français, Benoît Micolon et José Benavente ont investi leurs économies pour acheter un avion afin de secourir des migrants naufragés au large de la Libye.

En effet, les deux pilotes ont investi 130 000 euros, dans l’achat de cet avion afin de survoler les côtes libyennes pour sauver des migrants naufragés. Basés à Malte, les vols commenceront à partir de demain 4 mai 2018, si les conditions météorologiques le permettent. Ils voleront au-dessus de la mer à bord de leur monomoteur, « le Colibri », afin de porter secours aux embarcations en détresse.

Au sujet des migrants, José Benavente, 49 ans, qui a par aillleurs une longue carrière au sein d’associations humanitaires en Afrique, notamment au sein d’Action contre la faim et Benoît Micolon, ancien pilote de ligne, font savoir sur leur site twitter que: « Ces femmes, ces enfants et ces hommes ont fui des conditions de vie difficiles, voire inhumaines et souhaitent juste pouvoir vivre dans la dignité, en sécurité et s’offrir un avenir. On se sent très solidaires des initiatives de citoyens qui considèrent que la situation de ces migrants est inexplicable ! Il est d’ailleurs dommage qu’ils ne soient pas assez mis en lumière !».

Mentionnons le, cet avion, modèle MCR-4S est capable de parcourir plus de 1 500 kilomètres par jour, ce qui leur permettra d’assurer 20 vols par mois, d’une durée de quatre à huit heures. Ainsi, ils concentreront leurs efforts sur la zone de 150 kilomètres de long et de 50 kilomètres de large située devant Tripoli où l’on recense le plus de naufrages. Ils souhaitent aussi apporter un « soutien d’observation aérienne aux ONG qui mènent des opérations de sauvetage en mer Méditerranée » tout en insistent sur l’apport très utile de l’avion dans ce type d’opération car le repérage de ces petites embarcations, transportant parfois des centaines de personnes, est très difficile et, parfois, les bateaux prêts à leur venir en aide arrivent trop tard.

Les deux amis qui se sont rencontrés à l’école de pilotage en 2006, ont voulu mettre à contribution leur passion pour l’aviation et répondre à un manque critique d’appui aérien dont pâtissent de nombreuses organisations non gouvernementales (ONG) qui secourent les migrants en Méditerranée. Cependant, ils font appel aux dons sur leur site internet en ces mots: «Nos réserves financières personnelles sont limitées et nous allons avoir besoin d’aide supplémentaire».

Notons le, depuis le début de l’année 2018, les autorités ont recensé 6 100 arrivées. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 370 migrants sont également morts dans cette zone cette année.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

AFRIQUE: LOUISE MUSHIKIWABO, CANDIDATE AU POSTE DE SG DE L’OIF ÉTAIT EN OPÉRATION DE CHARME AU CAMEROUN

AFRIQUE: LOUISE MUSHIKIWABO, CANDIDATE AU POSTE DE SG DE L’OIF ÉTAIT EN OPÉRATION DE…