AFRIQUE: L’UE MET EN GARDE LE CAMEROUN ET DEMANDE LA LIBÉRATION DU PR MAURICE KAMTO ET SES SYMPATISANTS

L’Union européenne a mis en garde ce jour le gouvernement camerounais contre une « détérioration de la situation politique et sécuritaire » après l’arrestation fin janvier du principal opposant, Maurice Kamto, et de plusieurs de ses sympathisants.

En effet, dans un communiqué, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a déclaré: « L’arrestation et la détention prolongée de plusieurs dirigeants d’un parti de l’opposition, dont son leader Maurice Kamto (…), ainsi que l’ouverture de procédures disproportionnées à leur encontre(…) accroît le malaise politique au Cameroun. L’Etat de droit demande une justice équitable et la libération des détenus à l’encontre desquels des preuves probantes ne peuvent être présentées ».

Disons-le, le professeur Maurice Kamto, principal opposant au président Paul Biya après la présidentielle d’octobre  dernier à laquelle il est arrivé deuxième, a été arrêté, ainsi qu’environ 150 personnes, à la suite d’une manifestation fin janvier. Ces derniers ont été présentés mi-février devant le tribunal militaire de Yaoundé, où une information judicaire pour des faits allégués d’hostilité contre la patrie et insurrection, notamment, a été ouverte à leur encontre.

Depuis ce jour, Maurice Kamto a plusieurs fois été convoqué par le parquet sans suite favorable. L’Union Européenne s’est également inquiétée de « la persistance de la violence et des violations des droits humains dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun » dans son communiqué.

En rappel, ces deux régions anglophones sont le théâtre d’un violent conflit armé depuis fin 2017. Des combats opposent régulièrement l’armée, déployée en nombre, à des groupes épars de séparatistes. Selon l’ONU, 437.000 personnes ont été déplacées par le conflit. L’UE a estimé que la réponse aux défis importants auxquels le pays est confronté ne pourra que passer par un dialogue politique inclusif ainsi que par le respect des libertés fondamentales.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…