AFRIQUE: LE SAXOPHONISTE ET CHANTEUR CAMEROUNAIS MANU DIBANGO CÉLÈBRE SES 60 ANS DE CARRIÈRE À ABIDJAN

Le célèbre saxophoniste et chanteur camerounais, Manu Dibango, âgé de 84 ans, a célébré ce vendredi 29 juin 2018 ses 60 ans de carrière à l’Hôtel Ivoire d’Abidjan.

En effet, à l’aéroport d’Abidjan, l’accueil fut chaleureux et quasi familial. Le célèbre saxophoniste et chanteur camerounais, Manu Dibango a été accueilli à l’aéroport Felix Houphouët-Boigny par le ministre de la Culture, Maurice Bandama, l’animateur BBC et par ses anciennes choristes Aïcha Koné et Nayanka Bell de l’orchestre de la RTI dont il a été l’un des premiers patrons, le styliste Ciss St-Moïse et bien d’autres sommités culturelles d’Abidjan. Comme Aicha Koné ou Nayanka Bell « venue pour dire que je suis très heureuse de [le] revoir en bonne santéEt qu’on te doit ça. Parce que tout est parti de toi », lancent-t-elles au musicien. « De vous aussi », leur répond aussi sec Manu Dibango.

Disons le, Manu est arrivé avec son orchestre le «Makosa Soul» au complet, composé de 15 personnes au total. Heureux, il a pris un temps pour les journalistes et dit son émotion, son souvenir des années 70 où il fut le chef d’orchestre de la RTI, la télévision ivoirienne : « Sincèrement, je suis vraiment ému parce que c’est un drôle de voyage, c’est un drôle de parcours. Moi, quand je suis arrivé ici, Aïcha avait 18 ans, des cheveux courts et tout ça » rappelle-t-il au milieu des rires. « Le rêve que nous avions ans les années 60, j’ai eu la chance de pouvoir le réaliser, c’est-à-dire quitter mon pays pour venir dans un pays, je n’aime pas dire frère tout le temps parce que c’est banal, mais un pays…. on s’est aimés ! C’est du donner et de recevoir qu’il y a eu, il y a eu l’échange qui s’est passé. Moi je dis plus que merci. Je suis bien en Côte d’Ivoire, merci à ces petits. Il y a une partie de moi ici, vraiment ».

Au soir, un peu comme hypnotisé, le public du palais des congrès de l’hôtel Ivoire, n’osait broncher car tous les regards étaient fixés sur la scène de Manu Dibango et de ses musiciens. Mais lorsqu’il a interprèté une chanson de Lougah François et une autre d’Ernesto Djedje,les spectateurs se sont fait entendre. Des applaudissements retentissaient lorsqu’avec son saxophone, il rendit un bel hommage à ces icônes de la musique ivoirienne, disparues en interprétant une chanson de chacun d’eux. Voici un extrait de l’hommage à Lougah François.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE Des so…