AFRIQUE DU SUD: LES ADIEUX DE LA RAINBOW NATION A « LA MERE DE LA NATION » WINNIE MADIKIZELA-MANDELA

Ce samedi 14 avril 2018, plusieurs milliers de personnes étaient présentes pour les adieux à Winnie Madikizela-Mandela décédée le 2 avril dernier après un deuil national de dix jours en Afrique du Sud son pays natal.

Les funérailles nationales de « la mère de la Nation », icône de la lutte contre l’Apartheid et ex-épouse de Nelson Mandela se sont déroulées au stade du township de Soweto. En effet, la dépouille de Winnie Mandela a quitté le stade Orlando de Soweto, sous une douce pluie , signe de bénédiction en Afrique du Sud et bad wordé jusqu’au cimetière de Fourways, au nord de Johannesburg, où elle a été inhumée dans l’après-midi.

Notons le, le cercueil de Mama Winnie, paré d’un drapeau sud-africain, était déposé au centre du stade où l’on entendait la ferveur de milliers de Sud-Africains réunis. Dans les gradins, la foule portait les couleurs du Congrès national africain (ANC). Alors que de nombreux militants du parti de gauche radicale, EFF, étaient également présents. Leur leader Julius Malema est monté à la tribune pour prononcer un discours virulent dans lequel le tribun a dénoncé « les vendus qui ont livré Winnie Mandela au régime de l’apartheid », sans citer de noms.

En outre, Zenani Mandela, la fille de Winnie Mandela, s’en est pris « aux hypocrites » dans un discours très fort, point d’orgue de cette cérémonie en faisant savoir que « la lutte pour la libération de l’Afrique du Sud n’était pas le combat d’un homme ou le triomphe d’un homme, c’est très loin de la vérité. Elle a aussi demandé à ce que ses parents ne soient plus présentés comme des figures opposées, mais comme un homme et une femme qui se sont toujours complétés ». Au terme de son discours, elle a évoqué le combat des femmes contre le patriarcat et l’oppression du régime de l’ apartheid.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa pour sa part, a clôturé ces funérailles nationales en faisant appel à l’unité tout en regrettant le fait que le rôle joué par Winnie Madikizela-Mandela dans la lutte de libération de l’ANC n’ait pas été reconnu plus tôt à sa juste valeur.

Néanmoins, Cyril Ramaphosa assure qu’il se rendra bientôt à Marikana pour rencontrer les familles des mineurs abattus par la police en août 2012, suite à une grève sauvage car la défunte elle-même le lui avait conseillé il y a quelques mois.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CAMEROUN: WASHINGTON DEMANDE UNE ENQUÊTE TRANSPARENTE DE L’AFFAIRE DE LA VIDÉO CHOQUANTE

CAMEROUN: WASHINGTON DEMANDE UNE ENQUÊTE TRANSPARENTE DE L’AFFAIRE DE LA VIDÉO CHOQU…