AFRIQUE DU SUD: LE GOUVERNEMENT CONDAMNE LA RESURGENCE DES PUBLICATIONS RACISTES SUR LES RESEAUX SOCIAUX

La vague de propos racistes sur les réseaux sociaux survient au lendemain de la Xénophobie bref au lendemain des actes de violence perpétrés par les Noirs contre les étrangers dans le pays de Nelson Mandela.

Sur ce,le communiqué du gouvernement a constaté « la résurgence des publications racistes» sur des médias sociaux,et a immédiatement mise en garde la population en ces termes: « bien que le gouvernement respecte la liberté d’expression, il n’autorisera pas que le racisme perturbe les gains obtenus en tant que pays ».

A ce sujet,le directeur général intérimaire du Système de communication et d’information du gouvernement (GCIS) en Afrique du Sud Donald Liphoko explique que:« Le gouvernement condamne la résurgence des publications racistes sur Twitter et Facebook qui nuisent délibérément aux acquis en matière de cohésion sociale, de construction de la nation et du renforcement de la démocratie.».Il a pareillement fait savoir que le gouvernement poursuivra activement les auteurs par tous les mécanismes disponibles et ne permettra pas que des incidents liés au racisme leurs définissent en tant que pays.

Mentionnons-le,en Afrique du Sud,les exemples de propos racistes tenus sur les réseaux sociaux ne sont pas en restent.Récemment, un habitant du Limpopo a fait un post sur Facebook à propos des plages bondées d’Amanzimtoti, au sud de Durban. Les habitués de race noire de ces plages sont traités de « cafards » qui ont volé de l’argent pour prendre des vacances. Il y a aussi le cas de cet agent immobilier qui les avait traités de « singes » pour ne citer que ces cas ma foi déplorable.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…