AFRIQUE DU SUD : L’ANC PREND SES DISTANCES AVEC LE FILS DU PRÉSIDENT JACOB ZUMA

L’ANC prend ses distances avec Edward Zuma fils de Jacob Zuma à cause de sa lettre ouverte à destination de deux anciens ministres.

Le fils aîné du président sud-africain, Edward Zuma, s’est attaqué, dans ses lettres, à l’ancien ministre du Tourisme Derek Hanekom et surtout à l’ancien ministre des Finances Pravin Gordhan, limogé au mois de mars. Il les accuse d’être des « vendus » à la solde du « monopole blanc ». Cependant, ces derniers ont émis des critiques sévères vis-à-vis de Jacob Zuma et ont dénoncé la corruption au sommet de l’Etat.

Edward Zuma est allé plus loin, en affirmant que les ex-ministres Pravin Gordhan (métis) et Derek Hanekom (blanc) ont « succombé au mensonge de l’apartheid qui leur fait croire que leur couleur de peau les place au-dessus de la majorité ». Selon la Commission sud-africaine des droits de l’homme qui a ouvert une enquête sur le sujet, cette missive au vitriol « contrevient à la liberté d’expression ».

Edward Zuma a donc repris la plume pour attaquer la Commission des droits de l’homme accusée d’être « pervertie » et de chercher « à protéger une minorité de colons ».

Cependant, l’ANC apprécie bien peu ce coup d’éclat. Le porte-parole du parti au pouvoir a regretté le « comportement » du fils de Jacob Zuma. Selon lui, les attaques raciales sont particulièrement « embarrassantes », et Edward Zuma est sommé de s’excuser. Loin de s’exécuter, le fils du président a déclaré qu’il assume « chacun de ses mots ». Il dément cependant avoir voulu défendre son père à travers cette lettre. « Zuma n’a pas besoin de moi pour être défenduJe parle d’un problème de leadership qui me concerne en tant que membre de l’ANC », a lancé le fils du président.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…