AFRIQUE : LE NOM DU DOMAINE « .AFRICA » A ETE OFFICIELLEMENT LANCE EN MARGE DU SOMMET DE L’UNION AFRICAINE

Le nom de domaine « .africa » a été officiellement lancé ce 4 juillet 2017 en marge du sommet de l’Union africaine qui se tenait à Addis-Abeba, en Ethiopie. L’Afrique a désormais droit à « .africa », son propre nom de domaine Internet.

La présidente de la Commission de l’Union Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, avait déclaré en mars 2017 : « Le .africa nous permettra de raconter notre propre histoire ».

Indiquons-le, ce nom de domaine a été créé 32 ans après l’extension « .com », onze ans après « .eu » et neuf ans après « .asia ». L’extension a été autorisée et déléguée par l’autorité mondiale de la régulation du web, l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). La nouvelle a été annoncée par l’Union africaine (UA) lors de son 29ème sommet à Addis-Abeba. Loin d’être un simple motif de fierté panafricaine, ce nom de domaine aura d’importantes incidences économiques.

Pour Hamza Aboulfeth, membre du comité de création de l’extension, relayé par RFI, le « .africa » fera économiser beaucoup d’argent aux africains. « C’est une extension qui va couvrir tout un continent, que ce soit dans le domaine de l’assurance, que ce soit dans le domaine des banques… Moi en tant que professionnel, je peux vous dire que ce nom de domaine vaut de l’or.»

L’un des principaux atouts de cet outil, c’est son prix. Lucky Masilela, directeur de ZA Central Registry, l’entreprise en charge de la gestion du nom de domaine, fait savoir que celui-ci « va perturber le marché et permettra de diminuer le coût des noms de domaine ». Il faut payer 18 dollars pour rattacher l’extension «.africa » à l’adresse d’un site web, alors que l’enregistrement d’un site sur un domaine national peut coûter jusqu’à 250 dollars dans certains pays africains.

En somme, l’Union Africaine prévoit d’utiliser les revenus du lancement de « .africa » pour financer sa Commission. Sur le long terme, elle espère ainsi moins dépendre des donateurs internationaux, qui sont à l’origine de presque 70% de son budget.

WHAT IS HAPPENING IN AFRICA

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…