CAMEROUN: « NOUS AVONS CONFIRMÉ LA FORCE DE L’EXPÉRIENCE DE LA FRAUDE » DIXIT CABRAL LIBII

Cabral Libii, candidat de l’Union nationale pour l’intégration vers la solidarité (UNIVERS) a réuni les hommes des média mardi à son quartier général à Nkolndongo à Yaoundé pour un point de presse sous haute surveillance policière.

En effet, le candidat de la dernière présidentielle c’est voulu à charge contre le parti au pouvoir et ses méthodes qu’il juge frauduleuse et propice à biaiser le jeu électoral. Au fait, Cabral Libii a rendu public le véritable rapsode d’incongruités qui a émaillé le scrutin de Dimanche dernier en 14 minutes chrono pendant son point de presse. Le benjamin de la présidentielle du 7 octobre dernier, avec la verve et la maitrise du verbe qui est sienne s’est dit dégouté de la fraude massive qui a eu pignon sur rue lors de cette élection.

Disons-le, Cabral a déploré l’absence de ses bulletins de vote dans certains bureaux, notamment dans le département du Mayo Kani, dans la région de l’Extrême-nord et à Yaoundé 4 ou des individus ont voté dont un sans être inscrit sur les listes électorales. Il a par la suite dénoncé les violences faite sur certains de ses scrutateurs à Metet dans le Nyong-et-So’o ou une de ses partisanes a été chassée des bureaux de vote. Sous un ton ironique, Cabral Libii a fait savoir: « nous avons confirmé la force de l’expérience de la fraude ».

S’appuyant sur sa posture de juriste légaliste, Cabral Libii a tenu à faire cette sortie pendant les 72 heures du délai de la saisine du conseil constitutionnel. Et il compte bien faire valoir son droit. Néanmoins le Macron camerounais pour certains se veut satisfait d’avoir réussi l’historique victoire de la mobilisation. Car, au moins, le peuple y a cru comme en 1992. Celui qui garantit son intégrité et sa fermeté c’est voulu prudent quant aux déclarations triomphalistes précoces.

En somme, tout en jugeant que la paix est un préalable et ne compte pas se laisser voler sa victoire si celle-ci est avérée le moment venu, Cabral Libii a déclaré:« A l’heure actuelle, nous ne sommes pas encore en possession de tous les procès-verbaux des bureaux de vote. Mes équipes s’attellent, je vous asure, ce n’est pas une tâche aisée…».

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE

ETHIOPIE: LE PREMIER MINISTRE ABIY AHMED FAIT DES POMPES AVEC DES SOLDATS EN COLÈRE Des so…