CAMEROUN: ESSOH ITOH STEPHEN, CHEF TRADITIONNEL D’EKONDO-TITI A ÉTÉ ABATTU PAR DES SÉCESSIONNISTES

Le Chef traditionnel d’un village d’Ekondo-Titi, Essoh Itoh Stephen, par ailleurs, ancien président du Conseil d’administration de PAMOL, entreprise agro-industrielle publique, a été assassiné dans la matinée de ce dimanche 12 août 2018 par des sécessionnistes.

Disons-le, l’arrondissement d’Ekondo-titi, Région du Sud-Ouest porte le deuil de Sa Majesté Essoh Itoh Stephen, le chef supérieur des Balondo, l’une de ses illustres personnalités. Selon une source locale, Sa Majesté a été surpris par des hommes armés alors qu’il prenait part à une messe à Ekondo-titi. La source fait savoir:« Sa Majesté Essoh Itoh Stephen a été sorti brutalement de l’église avant d’être froidement abattu, sous le regard impuissant de la population ».

Par ailleurs, tous les témoins ont attribué cet acte odieux aux sécessionnistes qui mènent depuis près de deux ans, une lutte armée contre l’armée camerounaise pour l’indépendance des deux Régions anglophones du Cameroun. Plus de 70 ans, Sa Majesté Essoh Itoh Stephen, ancien président du Conseil d’administration de PAMOL, est le second gardien de la tradition qui perd la vie en l’espace d’un mois à cause des séparatistes.

En rappel, le chef du village Lysoka Moliwe Sa Majesté William Njie Mbanda, est décedé en captivité le samedi 28 juillet 2018. Au fait, les sécessionnistes ont rendu public une liste des chefs traditionnels qui sont dans leur collimateur il y’a un mois environ parce qu’ils sont soupçonnés de trahison et de connivence avec le gouvernement central.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINENT

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINEN…