CAMEROUN: LA FIFA PROLONGE DE SIX MOIS LE MANDAT DU COMITE DE NORMALISATION DE LA FECAFOOT

La décision ne suprend pas assez car l’on s’y attendait déjà. Le bureau de la fédération internationale de football association (Fecafoot) a prorogé de six mois le mandat du comité de normalisation de la fédération camerounaise de football.

Prévu pour prendre fin le mercredi 28 février prochain, le mandat du comité de normalisation de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) a été prorogé ce jour de six mois. L’équipe conduite par maître Dieudonné Happi poursuivra ses missions jusqu’au 31 août prochain.

L’information a été reçu lors du point de presse que tenait Veron Mosengo Omba, directeur de développement Afriques caraïbes pour la FIFA au Hilton hôtel de yaoundé au Cameroun. « La FIFA est fier du travail abattu par le comité de normalisation qui a tenu compte des contributions de tous acteurs du football camerounais(…), c’est la FIFA qui nomme le comité de normalisation et c’est elle qui décide de quand leur mandat s’arrête »  a-t-il déclaré lors du point de presse.

Veron Mosengo Omba a également été clair sur les raisons de cette prorogation qui s’explique par deux raisons principales. La première étant pour la FIFA de procéder à un audit financier des comptes de la fecafoot et d’assurer que cet audit concerne les 23 mois de gestion de l’exécutif conduit par Tombi A Roko et des dix premiers mois de gestion du comité de normalisation de Dieudonné Happi.

«L’audit n’est pas une particularité réservée au Cameroun il s’applique à tous les comités de normalisation  » a-t-il martelé. La deuxième raison par ailleurs conditionnée par la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun, le bureau de la FIFA souhaite voir certains articles de cette loi être modifiés. Des sources parlent de l’alinéa 2 de l’article 44 qui dispose que  »en cas d’épuisement des voies de recours internes à la fédération, l’une des parties peut en dernier ressort au plan national saisir la chambre de conciliation et d’arbitrage instituée auprès du comité national olympique et sportif du Cameroun  ».

En outre, l’instance mondial a saisi le ministre des sports camerounais au moment de l’installation du comité Happi en septembre dernier, lequel avait donné toutes les assurances que la dite loi allait être modifiée lors de la session de l’Assemblée nationale de novembre 2017.

Veron Omba a également rappelé qu’ « à l’époque, la FIFA avait prévu que le mandat se termine le 28 février mais tout cela étant dans l’espoir que la loi soit adoptée en novembre 2017 ». Il a aussi apporter des assurances sur ce que la dite loi sera modifié lors de la session de mars prochain car cette loi échappe au contrôle du comité de normalisation et de la FIFA .

YANN BARTHES FILS

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

TOGO: L’ETAT VEUT DOTER CHAQUE INDIVIDU D’UN NUMÉRO D’IDENTIFICATION BIOMÉTRIQUE UNIQUE

TOGO: L’ETAT VEUT DOTER CHAQUE INDIVIDU D’UN NUMÉRO D’IDENTIFICATION BIO…