CAMEROUN: JEANNE NGO BAYA, LA QUARANTAINE ENVIRON AURAIT DÉCAPITÉ SON ENFANT À YAOUNDÉ

L’histoire à peine croyable se déroule au lieu-dit Eleveur, situé au quartier Ngousso dans le 5è arrondissement de Yaoundé. Jeanne NGO BAYA, la quarantaine environ, est soupçonnée d’avoir décapité son propre fils âgé de 8 ans.

En effet, dans la matinée du 27 août 2018, un agent d’HYSACAM (société de ramassage des ordures) découvre la tête décapitée d’un enfant dans un bac à ordures. Alerté, le chef de quartier fait appel aux autorités administratives et aux forces. Une enquête est immédiatement ouverte. La présumée meurtrière a été interpellée par la police.

Les premiers indices orientent les enquêteurs chez dame Jeanne NGO BAYA, une habitante du quartier, qui travaille dans un restaurant très réputé du secteur dont la spécialité est le Eru (plat traditionnel de la région du Nord-Ouest). Selon des témoignages concordant, la femme aurait passé un accord avec le propriétaire dudit restaurant( Jesus Restaurant), de nationalité nigériane de lui servir de la chair humaine, contre la promesse de s’installer en Europe.

Cette dernière aurait donc décidé de décapiter son fils de 8 ans. Le reste du corps a été retrouvé dans le congélateur du restaurant. Au moment de son arrestation le mardi dernier les habitants du secteur ont envahi les abords de son domicile voulant en découdre avec elle. Heureusement pour elle, la police a réussi à l’exfiltrer. Son patron et elles sont détenus à la direction de la police judiciaire à Yaoundé.

WIHIA NEWS

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINENT

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINEN…