CAMEROUN: UNE JEUNE MAMAN DES BÉBÉS SIAMOIS EST EN DÉTRESSE À L’HÔPITAL GYNÉCO DE YDÉ DEPUIS 5 MOIS

Laurelle Gali, orpheline de père et de mère est en détresse à l’hôpital gynéco et obstétrique de Yaoundé avec ses bébés siamois depuis plus de 5 mois.

En effet, la petite Laurelle Gali, 18 ans d’âge seulement, a donné naissance à des magnifiques petites filles siamoises et n’a aucune ressource financière pour subvenir aux besoins des bébés encore moins pour payer les frais d’opération afin de separer les deux magnifiques filles. Au fait, la jeune mère utilise 1 biberon pour 2 enfants tous les jours depuis 5 mois dans cet hôpital.

Disons-le, les sœurs ou frères siamois sont des jumeaux issus d’une grossesse monozygote. Cette malformation apparaît chez des jumeaux monoamniotiques, c’est-à-dire chez les fœtus qui se sont développés dans une unique poche de liquide amniotique in utero. Lorsque les jumeaux sont viables, l’accouchement se fait par césarienne.

Notons-le, lorsque l’accolement entre les deux n’est pas important, l’anomalie est réversible. Une intervention chirurgicale peut être pratiquée pour séparer les deux jumeaux. Une opération d’autant plus efficace si aucun organe vital n’est fusionné. Parfois, certains jumeaux sont reliés par le bras, la tête, le thorax alors que d’autres sont connectés par le cerveau ou l’appareil cardiaque. L’opération devient dans ce cas plus délicate car les vaisseaux sanguins du cerveau et du cœur irriguent l’organisme des deux nourrissons.

Par ailleurs, l’histoire de la médecine compte à ce jour 200 jumeaux siamois séparés dans le monde. Cette malformation concerne une grossesse sur 100.000 et 1 % des grossesses gémellaires. Dans neuf cas sur 10, il s’agit de jumelles. La plupart des enfants siamois ne survivent pas.

En rappel, en 2011, le gouvernement camerounais s’etait engagé à prendre en charge tous les frais relatifs à l’évacuation de siamoises de Bengwi, dans le Nord Ouest du Cameroun. Pour la petite histoire, une fois à Yaoundé et hospitalisées à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique de Ngousso, la prise en charge de ces enfants avait été immédiate grâce à l’action sociale du ministre de la Santé André Mama Fouda, qui s’était rendu sur les lieux, accompagné de Madame Catherine Bakang Mbock, ex-ministre des Affaires sociales.

Pour le cas de la petite Laurelle Gali, j’invite toutes les personnes vivant au Cameroun et à l’étranger de bien vouloir relayer l’information afin que la petite maman et ses enfants puissent avoir le sourire. Par ailleurs des VÊTEMENTS, LAIT, ARGENT, VISITE ET SOUTIEN MORAL sont la bienvenue pour la petite maman et ses petites filles. En attendant la réaction du gouvernement camerounais en général et du ministère de la santé publique en particulier, contactez la jeune maman, Laurelle Gali au numéro de téléphone suivant (00237) 663865440.

CI-DESSOUS, LE CRI DE DÉTRESSE DE LA PETITE LAURELLE GALI

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…