CAMEROUN: L’AFFAISSEMENT D’UNE BUSE COUPE LA CIRCULATION SUR L’AXE DOUALA-YAOUNDÉ

Depuis hier mercredi 25 juillet 2018, la circulation est fortement perturbée sur la Route nationales n°3, à la sortie Est de la ville de Douala au Cameroun.

En effet, ce sont les pluies diluviennes qui s’abattent dans la région du Littoral depuis dimanche dernier, qui sont l’origine de la rupture de la mobilité et l’affaissement d’une buse sur un ouvrage de franchissement au lieu-dit Cogefar, entre la station Tradex Boko et le carrefour Yassa à Douala.

Selon le communiqué du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, suite à l’incident, « la batterie de buses du lieu-dit Cogefar entre la station Tradex Boko et le carrefour Yassa a perdu une partie de son bloc technique avec pour conséquence, l’effondrement d’une des plaques de béton antérieurement posée pour renforcer l’ouvrage ».

Disons le, aussitôt informé de la situation, le ministre Nganou Djoumessi a prescrit « l’interruption temporaire de la circulation sur cet itinéraire avec déviation sur des itinéraires de soutien et la mobilisation de l’entreprise retenue pour finaliser dans un délai de soixante-douze heures, les travaux préalablement commandés pour l’aménagement d’une déviation appropriée en lien avec le remplacement programmé du dalot endommagé ».

Le ministre Nganou Djoumessi a aussi tenu à rassurer les usagers quant au rétablissement rapide d’une circulation normale sur cet axe Douala-Yaoundé. Ce nouvel effondrement vient mettre à nu la dégradation des axes principaux au Cameroun. Pourtant, depuis 2 ans, des efforts sont faits par les pouvoirs publics pour l’entretient de la nationale n°3.

En outre, les travaux entrepris jusqu’ici par le ministère des Travaux publics comprennent entre autres: le nettoyage, le débroussaillement, le dégagement de l’emprise de la route, le traitement des nids de poule et des ornières sur toute la chaussée, la réparation des accotements, la réfection de la chaussée au droit des postes de péage, la remise en état de l’assainissement, les réparations et l’entretien des ouvrages hydrauliques, l’entretien des ouvrages d’art, la réfection de la signalisation verticale et horizontale ainsi que la remise en état des équipements de sécurité.

En somme, hier mercredi, après-midi des équipes de Razel étaient à pied d’œuvre pour rétablir la situation. En attendant la fin des travaux, le calvaire des usagers continue.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES Le …