CAMEROUN: MAROUA 2018, «NON AU MERCENARIAT AUX JEUX UNIVERSITAIRES»

La cérémonie de lancement solennelle des 21ième jeux universitaires s’est déroulée ce vendredi à maroua, région de l’extrême nord du pays, sous le slogan fort évocateur « non au mercenariat aux jeux universitaires ».

Présidée par le ministre des enseignements supérieur et chancelier des ordres académiques Jacques Fame Ndongo, plus de 3000 athlètes et participants se sont réunis hier vendredi 04 mai sur le site de kongola aménagé et sécurisé pour la circonstance afin d’ assister au kick-off des jeux universitaires pour le compte de cette année 2018.

A cette cérémonie, plusieurs personnalités ont honorés de leur présence. On cite entre autres le ministre de l’enseignement supérieur Jacque Fame Ndongo, représentant personnel du chef de l’État, le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary, le ministre des sports et de l’éducation physique Pierre Bidoung Mpkatt, le ministre de l’emploi et de la formation professionelle Zacharie Perevet, le gouverneur de l’extrême nord Mindjiyawa Bakary par ailleurs président du comité local d’organisation pour la circonstance, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Maroua et le recteur de l’Université de Maroua.

Mentionnons le, les jeux universitaires se déroulera dans un intervalle de 8 jours, notamment du 4 au 11 mai prochain. Ce sera alors huits jours de régal sportif et expression culturelle car la compétition est également considérée comme une forme de brassage de culture d’ici et d’ailleurs. Pour cette autre édition, les chiffres sont élevés à 2663 athlètes, 359 encadreurs, 309 officiels, 10 universités d’État, des institutions publiques et privées et aussi deux établissements étrangers.

Cependant, les compétiteurs des autres universités présentes aux jeux, devront croiser le fer dans des disciplines sportives et culturelles afin de détrôner l’Université de Douala tenante du titre. Ils devront également user de toutes leurs rages de vainqueurs pour pouvoir remporter la grande cagnotte de 25,000,000 Fcfa promis par le chef de l’État Paul Biya à l’endroit du vainqueur, une promesse qui a été dite par son messager sur les lieux Jacques Fame Ndongo.

Pour cette édition, quelques avancées en ce qui concerne l’organisation des jeux ne sont pas passées inaperçu. L’on note l’étendue de la compétition sur la zone Afrique centrale avec la présence aux jeux, du Tchad représenté par son école normale de Bongo et de Ndjamena qui vont essayés eux aussi de grabber des médailles. La présence nigérienne est également visible.

YANN BARTHES FILS

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES Le …