CAMEROUN: SINOHYDRO A DÉJÀ PRÉFINANCÉ LES TRAVAUX DU BARRAGE DE BINI À HAUTEUR DE 20 MILLIARDS FCFA

Selon le gouvernement camerounais, Sinohydro a déjà préfinancé les travaux du barrage de Bini à Warak à hauteur d’une «vingtaine de milliards FCFA».

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Essomba Eloundou, en visite le 13 février 2019 sur le chantier de construction du barrage de Bini à Warak, dans la région de l’Adamaoua, a fait quelques révélations sur l’état du financement des travaux lancés il y a plusieurs mois. En effet, en relation avec la réduction drastique des effectifs chinois et camerounais sur le chantier, à cause des difficultés de paiements auxquelles fait face le constructeur Sinohydro, ce dernier fait savoir:« Le partenaire Sinohydro a déjà préfinancé un certain nombre d’activités. Il s’agit notamment de la construction des locaux base vie, des études, et autres à hauteur d’une vingtaine de milliards de francs Cfa. On ne peut pas engager une telle somme quelque part et plier bagage du jour au lendemain ».

Disons-le, au sujet de ces difficultés qui freinent l’avancement des travaux, le Minee a rappelé que le gouvernement camerounais s’emploie non seulement à payer la prime d’assurance qui ouvrira la porte aux premiers décaissements auprès de la banque chinoise ICBC, laquelle finance le projet à 80% mais aussi à mobiliser sa quote-part des financements qui est de 20%.

Par ailleurs, Mr Gaston Essomba Eloundou déclare: « Un projet comme celui-ci a des préalables. Il y a des conditions qu’il faut remplir pour que la banque qui fournit les ressources financières, procède au premier décaissement. Dans le cas de ce projet, l’Etat du Cameroun doit souscrire et payer une assurance à hauteur de 13 milliards de francs Cfa. La semaine passée, la 2ème tranche d’un montant de 4,5 milliards de francs Cfa a été payée. A ce jour, une somme de 9 milliards de francs Cfa a déjà été payée. La dernière tranche le sera dans les prochains jours ».

En rappel, d’une capacité de production de 75 MW, le barrage de Bini à Warak est très attendu dans les trois régions septentrionales du Cameroun, dans la mesure où cette infrastructure permettra de suppléer le barrage de Lagdo, qui nécessite 100 milliards de francs Cfa pour sa réhabilitation, et dont les 72 MW de capacité installée, sont souvent réduits de moitié, à cause de l’ensablement progressif du réservoir.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…