CAMEROUN: WASHINGTON DEMANDE UNE ENQUÊTE TRANSPARENTE DE L’AFFAIRE DE LA VIDÉO CHOQUANTE

Dans une déclaration de presse faite par Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain publiée le 16 juillet 2018, « les États-Unis demandent d’enquêter de manière approfondie et transparente sur les événements décrits dans une vidéo, montrant de présumés soldats du pays en train d’exécuter deux femmes et leurs enfants dans la région de l’Extrême-Nord du pays ».

Au fait, une vidéo diffusée sur internet depuis plusieurs jours faisait montre de deux présumés soldats de l’armée camerounaise, qui abattaient froidement deux femmes et leurs enfants sur le dos. Ces derniers accusaient ces femmes d’appartenir au groupe terroriste Boko Haram qui fait depuis pas mal de temps des ravages au Cameroun, dans la zone du sahel et du Nigeria.

Notons le, selon certains analytes, cette scène macabre se serait déroulée à l’Extrême-Nord du Cameroun, région en proie par excellence aux attaques de la secte islamiste Boko Haram. A cet effet, les Etats-Unis invitent « le gouvernement du Cameroun à enquêter de manière approfondie et transparente sur les événements décrits dans la vidéo, à rendre ses conclusions de ces investigations publiques, et de le tenir pour responsable si jamais le personnel militaire du pays était impliqué dans cette atrocité ».

En outre, Washington a fait savoir que « les médias internationaux, Amnesty International et les organisations camerounaises des droits de l’Homme attribuent les actions décrites dans la vidéo à l’armée camerounaise ».

Selon Heather Nauert, tous les pays, y compris le Cameroun, doivent respecter leurs engagements et obligations internationaux et nationaux en vue de protéger les droits de l’homme et de promouvoir la responsabilité dans les actes individuels. Mentionnons le, des sources sécuritaires, jointes au téléphone par l’APA, ont annoncé l’arrestation de trois militaires présumés coupables de ces exécutions, ainsi que leur mise en détention à la Sécurité militaire de la ville de Maroua.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

LIBERIA: LE PRÉSIDENT GEORGE OUSMAN WEAH SOMME LES HAUTS RESPONSABLES DE DÉCLARER LEURS BIENS

LIBERIA: LE PRÉSIDENT GEORGE OUSMAN WEAH SOMME LES HAUTS RESPONSABLES DE DÉCLARER LEURS BI…