CAN FEMININE 2016 – POULE A : SANS FAUTE POUR LE CAMEROUN

Hier, 25 novembre 2016, les Lionnes Indomptables du Cameroun et les Mighty Warriors du Zimbabwe s’affrontaient pour le compte de la 3e journée de la phase de poule de la CAN féminine 2016.

Pendant que les Lionnes du Cameroun, déjà qualifiées pour les demi-finales, avaient pour objectif d’engranger le maximum de points afin de booster encore plus leur moral et de mettre le doute dans l’esprit de leurs futures adversaires, les Mighty Warriors du Zimbabwe, quant à elles, venaient avec l’espoir de ne pas terminer la compétition sur une note négative (avant cette rencontre : 1 but encaissé, 0 but marqué). Malheureusement ces braves Zimbabwéennes sont tombées sur des Lionnes encore et encore assoiffées de victoires.

D’ailleurs, il n’a pas fallu beaucoup de temps aux Lionnes pour se faire entendre dans cette rencontre. A la toute première minute, elles ont mené une belle action qui s’est terminée par le but le plus rapide de la compétition, une belle frappe de Michelle Akaba, entre les jambes de la gardienne zimbabwéenne. S’en est alors suivi un match d’un très haut niveau physique, riche en actions.

A la 35e minutes Michelle Akaba, sociétaire de Trabzonspor en Turquie, qui est titularisée pour la première fois dans cette compétition, passe à deux doigts de réaliser le doublé, avec une lourde frappe qui va heurter la barre transversale de Chido Precious.

La deuxième mi-temps démarre sur des chapeaux de roues, tout comme la première. A peine 7 minutes après le coup d’envoi de cette période, Michelle Akaba transmet une magnifique passe dans le dos de la défense, à Gaëlle Enganamouit qui s’enfonce sur le flanc droit zimbabwéen, entraînant avec elle 3 joueuses de l’équipe adverses. Malgré ce triple marquage, elle réussit à distiller une passe lumineuse dans l’axe, sur le pied gauche de … Michelle Akaba qui ne se fait pas prier pour envoyer pour la deuxième fois dans cette rencontre, le cuir dans les filets de Chido Precious.

Pour la suite du match, malgré leur très grande présence physique, les Mighty Warriors n’ont pas réussi à traverser le mur défensif camerounais qui a été renforcé par l’entrée en jeu de la capitaine Christine Mani.

En août 2015, les Lionnes du Cameroun s’étaient vues barrer la route des JO 2016 par cette même équipe zimbabwéenne (0-1) à Harare. Elles ont pris leur revanche.

Paul FOUDA

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

AFRIQUE: KARL EKAMBI TOKO, SACRÉ PREMIER LAURÉAT CAMEROUNAIS DU PRIX MARC-VIVIEN FOÉ CE 14 MAI 2018

AFRIQUE: KARL EKAMBI TOKO, SACRÉ PREMIER LAURÉAT CAMEROUNAIS DU PRIX MARC-VIVIEN FOÉ CE 14…