CAN 2017: les Lions du Cameroun barrent la route à ceux du Sénégal

Le quart de finale le plus attendu de cette CAN. Un affrontement de lions. Les Lions indomptables contre les Lions de la Teranga.

Ce fut une bataille avec des hauts et des bas pour chaque équipe.

Les Sénégalais ont mis le pied sur le ballon et contrôlé les hostilités pendant les 25 premières minutes. Puis ce fut au tour du Cameroun de s’illustrer pendant l’autre moitié de la première période. Encore une fois, la solidité défensive des Camerounais a eu raison de son adversaire. La vivacité offensive des Sénégalais, qui ont eu plusieurs occasions d’ouvrir le score (Kouyate 20e, Diouf 27e), s’est heurtée à un collectif solide, et pour la première fois de cette CAN, les Sénégalais terminent la première mi-temps sans avoir marqué.

La deuxième mi-temps commence sur les mêmes bases que la première. Un Sénégal vif en attaque (Diao Baldé 65e), face à un Cameroun très fort défensivement, avec comme atout majeur, probablement le meilleur gardien de cette Coupe d’Afrique des Nations, Fabrice Ondoa.

Les Sénégalais ont poussé, poussé et poussé encore, mais la défense camerounaise était présente, et même quand elle était battue, elle pouvait compter sur son excellent portier.

87e minute, double occasion franche du Sénégal. Fabrice Ondoa sauve le Cameroun sur une belle frappe de Moussa Sow. Dans la foulée Sadio Mane trouve le petit filet.

Les Camerounais ont réagi par de brèves incursions dans la défense sénégalaise, moins solide, mais chanceuse d’avoir à faire à une attaque moins efficace aussi. Il faut le dire, chacune des équipes a joué avec ses atouts : un bon arsenal offensif pour le Sénégal face à une muraille défensive pour le Cameroun.

Le point commun entre ces deux équipes dans cette rencontre : la force mentale des joueurs. Il fallait être présent mentalement… jusqu’au bout. Pendant les 90 minutes du temps réglementaire, les acteurs sur le terrain ont montré leur capacité à subir la pression d’un tel match.

0 – 0. Score à la fin du temps réglementaire. On aurait pu prévoir cela. Direction prolongations, les premières de cette CAN. Et les Sénégalais remettent le pied à l’étrier. Toujours sans réussite. Et les Camerounais toujours solides défensivement grâce à un collectif bien huilé ont même failli ouvrir le score à la 105e minute par Jacques Zoua dont le tir est stoppé par un arrêt réflexe d’Abdoulaye Diallo.

La tension dans ce match est restée haute… jusqu’au bout. 120e minute, le Sénégal a encore une occasion de but… raté. On a donc assisté à la première séance de tirs aux buts.

Les tireurs

Sénégal Cameroun
Kalidou KoulibalyréussiBenjamin Moukandjo
Kara MbodjréussiAmbroise Oyongo
Moussa SowréussiAdolphe Tekeu
Henri SaivetJacques Zoua
Sadio ManéVincent Aboubakar

 

Le Sénégalais Kalidou Koulibaly a été le premier à s’illustrer. Et cette séance de tirs aux buts a vu les quatre premiers tireurs de chaque équipe s’illustrer par des tirs réussis, même si Fabrice Ondoa a touché le tir de Kara Mbodj. A 4-4, la pression était à son comble. On peut comprendre ce qui se passait dans la tête de Sadio Mané lorsqu’il s’est présenté devant « l’homme du match », Fabrice Ondoa. Ce dernier n’a pas manqué la n-ième occasion de s’illustrer et a stoppé le tir au but de la star Sénégalaise.

Pour le Cameroun qui avait encore un dernier tir à prendre, Aboubacar Vincent, malgré toute la pression qui se lisait sur son visage, a réussi à tromper Abdoulaye Diallo et à libérer tout un peuple.

Les Lions du Cameroun l’ont fait. Ils ont réussi à éliminer l’équipe la plus forte du premier tour.

Les deux premiers demi-finalistes de cette CAN sont donc connus et sortent du Groupe A : Burkina Faso et Cameroun.

Paul FOUDA

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

AFRIQUE: LE CAMEROUNAIS CLINTON MUA N’JIE SOUPÇONNÉ DE DÉTENIR UN FAUX PERMIS DE CONDUIRE EN FRANCE

AFRIQUE: LE CAMEROUNAIS CLINTON MUA N’JIE SOUPÇONNÉ DE DÉTENIR UN FAUX PERMIS DE CON…