CENTRAFIQUE: UN CASQUE BLEU GABONAIS INTERPELLÉ POUR VENTE ILLICITE DE MUNITIONS AUX REBELLES

Selon un communiqué de la mission onusienne, « un casque bleu de la Minusca, en tenue civile, a été appréhendé le vendredi 13 avril 2018 à Bangui par la gendarmerie centrafricaine, en possession de munitions ».

A cet effet, le vice-amiral d’escadre, Gabriel Mally Hodjoua, par ailleurs secrétaire général du ministère gabonais de la Défense a réagi en faisant savoir que ce soldat sera rapatrié au Gabon et puni selon la rigueur de la loi en ces termes :« Le vendredi 13 avril 2018, un militaire du bataillon gabonais de la Minusca a été interpellé au PK5 à Bangui par la gendarmerie locale, avec en sa possession un important lot de munitions de guerre qu’il tentait illicitement de vendre. Au cours d’une inspection des armes et munitions effectuée le lundi 9 avril 2018, l’intéressé a profité du déplacement du responsable du container à munitions pour retirer une caisse. L’intéressé est actuellement incarcéré dans les locaux disciplinaires de la Minusca. Dans les tout prochains jours, il sera rapatrié au Gabon et mis à la disposition des instances judiciaires nationales. Au regard de la gravité des faits, le militaire mis en cause sera sanctionné conformément à la rigueur de la loi. Des dispositions particulières ont été prises pour éviter que de tels éléments ne se reproduisent ».

En rappel, le Gabon avait annoncé le 10 mars dernier le retrait de ses quelque 450 soldats de la mission de l’ONU en République centrafricaine, à la suite « des manquements constatés dans ce contingent » car selon un responsable à New York, il y aurait eu « des problèmes d’équipement et d’abus sexuels ».

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

TOGO: L’ETAT VEUT DOTER CHAQUE INDIVIDU D’UN NUMÉRO D’IDENTIFICATION BIOMÉTRIQUE UNIQUE

TOGO: L’ETAT VEUT DOTER CHAQUE INDIVIDU D’UN NUMÉRO D’IDENTIFICATION BIO…