CONGO-BRAZZA: LE GENERAL JEAN-FRANCOIS NDENGUET, DIRECTEUR GENERAL DE LA POLICE NATIONALE MENACE DE FAIRE « DISPARAITRE » UN ETUDIANT

Le général Jean-François Ndenguet, directeur général de la police nationale du Congo et proche du président Sassou Nguesso a créé une polémique en menaçant de faire « disparaitre » un étudiant autour d’un tract, via la phrase: « Tu vas disparaitre. Tu sauras de quel bois on se réchauffe ».

En effet, le jeune Mambéké, étudiant à l’université Marien Ngouabi  ne s’attendait certainement pas à recevoir un coup de fil du premier responsable de la police congolaise à cause d’un simple tract d’appel à la grève. Visiblement apeuré, il a eu en ligne le général Jean-François Ndenguet qui lui a fait comprendre dans des termes martiaux et par des menaces claires que son appel à la grève n’était pas bien accueilli.

Pendant la conversation qu’il a eu avec le jeune étudiant, le général Jean-François Ndenguet a eu une attitude qui s’apparente à de l’abus d’autorité. Dans ces propos, il mêle menaces, intimidations, injures et fait pression sur le jeune homme qui a eu le réflexe d’enregistrer la conversation.

Selon l’extrait :

« Général Ndenguet : Oui Mambéké, c’est le Général Ndenguet […] Tu as rédigé quoi ? Tu veux qu’on arrive chez toi ?

L’étudiant Mambéké : Non mon Général

Général Ndenguet : Bon. J’envoie du monde chez toi te chercher. Puisque tu veux la guerre, je vais t’apprendre ce que c’est que c’est la guerre.  Même là où tu vas fuir, nous allons t’arrêter. Tu n’es qu’un imbécile. Tu as compris ? Nous allons t’arrêter. […] Tu as compris ? Réponds.

L’étudiant Mambéké : Oui Monsieur le Général

Général Ndenguet : Tu sais ce que tu as fait ?

L’étudiant Mambéké : On était parti à une assemblée. C’est pas moi qui ai rédigé.

Général Ndenguet : Y’a pas question d’assemblée. Nous sommes dans une situation où l’enjeu politique est difficile dans le pool. Il y’a des élections. Et vous voulez quoi ? Toi tu veux quoi ? Arrêter les élections ? Tu es fou ? Vas-y arrête ça. Je crois que tu vas disparaitre […] Tu sauras de quel bois on se réchauffe ».

Pendant tout l’échange avec le général, l’étudiant s’est montré poli et peut-être intimidé. Se disant disponible pour se rendre de lui-même au bureau du général, qui l’a convoqué en dehors de toutes procédures légales, le général a exigé qu’il se présente à 10h heure locale en compagnie du président de son association étudiante.

Le ministère congolais de l’Intérieur n’a pas encore réagi à cette nouvelle esclandre du général Jean-François Ndenguet, souvent présenté comme l’un des piliers du régime de Denis Sassou Nguesso.

WHAT IS HAPPENING IN AFRICA

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…