KENYA: UNE FEMME EXIGE QUE SON CONJOINT LUI PAIE 100 000 SHILLINGS POUR ALLAITER SON PROPRE BÉBÉ

Une Kényane de 25 ans exige que son mari lui paie la somme de 100 000 shillings kényans soit environ 861 euros avant d’accomplir son devoir maternel.

C’est à Kiganjo, petite ville du centre du Kenya la semaine dernière que cette affaire aussi bien comique qu’attristante s’est déroulée. En effet, une femme de 25 ans a abandonné son bébé de quatre mois dans la maison alors que son mari était allé à son atelier de menuiserie. Alertés par les pleurs, les voisins se sont mis à prendre soin du nourrisson et ont appelé le père le nommé Charles Kiiri, 36 ans. Ce dernier n’a pas hésité à appeler sa femme Faith Nyokabi pour qu’elle aille accomplir son devoir maternel. Malheureusement, Faith lui a répondu au téléphone « ma mère m’a emmenée à un hôpital où on m’a asséché les seins. Cela veut dire qu’il n’y a plus de lait pour ton bébé, encore moins pour toi-même. Je ne mettrai plus les pieds dans cette maison. D’ailleurs, je reviens pour allaiter ton fils et à une seule condition; tu dois me verser d’abord une somme de 100 000 shillings soit environ 861 euros. Pas question de promesses. Tu dois payer cash. À prendre ou à laisser ».

Cependant, estimant que sa femme serait encouragée par sa belle-mère « qui a un amour immodéré pour l’argent », le mari a porté plainte au département des enfants de la direction des affaires sociales des enfants de la localité de Thika. Et l’affaire a aussitôt été confiée au tribunal des enfants de la ville voisine de Murang’a. Selon Lina Mwangi, le chef du département des enfants de Thika, la femme sera poursuivie en justice pour négligence d’enfants et déni de protection de l’enfant et de soins. Des actes punis par la loi portant protection de l’enfant au Kenya. Mwangi a aussi conseillé au père de chercher une baby-sitter pour s’occuper de l’enfant en attendant que le tribunal s’occupe de l’affaire.

Mentionnons le, cette affaire s’est produite au moment où l’Humanité célébrait la Semaine mondiale de l’allaitement maternel(SMAM). Instituée en 1990 en Italie sous l’impulsion de l’OMS, la SMAM est célébrée pendant la première semaine du mois d’août. Pendant la célébration, il est plus question de sensibiliser les femmes et les conjoints à recourir au lait maternel plutôt que de nourrir le bébé au lait maternisé vendu en pharmacie car comme le dit si bien l’OMS, bien que contenant des mêmes éléments nutritifs, « la photocopie sera toujours différente de l’original ». La SMAM a été célébrée cette année, sous le thème: « L’allaitement : la base de la vie ».

En somme d’après les textes en vigueur au Kenya, Faith Nyokabi 25 ans, risque d‘être jugée et condamnée pour « négligence d’enfants ».

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

TCHAD: IDRISS DEBY ITNO ORDONNE LE TRANSFERT DE LA PLUS GRANDE BASE MILITAIRE À KAIGA KINDJIRIA

TCHAD: IDRISS DEBY ITNO ORDONNE LE TRANSFERT DE LA PLUS GRANDE BASE MILITAIRE À KAIGA KIND…