LIBERIA: LE PRÉSIDENT GEORGE MANNEH WEAH A ANNONCÉ LA GRATUITÉ POUR LE PREMIER CYCLE UNIVERSITAIRE

George Tawlon Manneh Oppong Ousman Weah, le président élu du Liberia, a déclaré mercredi dernier « libres de droits d’inscription » l’ensemble des universités publiques de son pays pour les étudiants du premier cycle universitaire.

En effet, lors d’une cérémonie sur le principal campus de l’Université du Liberia à Monrovia, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, le président George Weah a déclaré: « Au nom du peuple libérien et de mon gouvernement, je déclare libre de droits d’inscription l’Université du Liberia pour les étudiants du premier cycle, ainsi que pour ceux de toutes les autres universités publiques au Liberia ».

Disons-le, au pouvoir depuis janvier 2018, l’ex-star de football a fait savoir bien que le pays soit confronté depuis plus d’un an à une forte inflation, qu’il a pris cette décision après avoir été alerté par les dirigeants de l’université sur les difficultés rencontrées par les étudiants, notamment en raison de la chute du dollar libérien face au dollar américain, les deux monnaies légales dans le pays en ces termes:« les étudiants m’ont dit que les frais d’inscription avaient augmenté. La direction m’a affirmé que ce n’était pas le cas, mais qu’à cause de la chute du dollar libérien, les montants payés en monnaie locale ont augmenté ».

Le président George Weah, élu sur un programme destiné à combattre la pauvreté et à relancer l’économie du pays, a pareilement expliqué que sur quelque 20.000 étudiants ayant fait les démarches pour s’inscrire, seuls 12.000 assistent aux cours, dont 5.000 grâce à des bourses. Les 8.000 autres ne peuvent pas suivre les cours en raison de leur manque de moyens financiers ou d’aides. Selon lui, l’incapacité des jeunes à poursuivre des études a un « impact négatif sur leur capacité à jouer un rôle positif dans le développement du pays ».

En rappel, le 20 février dernier, l’ancienne star de football, George Weah avait fait savoir aux étudiants à L’amphithéâtre du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) à Paris en France: « Je crois que l’éducation est la cléMon projet est de développer la formation professionnelle. Il faut penser aux gamins qui restent sur le carreau et à la génération suivante ».

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINENT

AFRIQUE: ALIKO DANGOTE FURIEUX, DIT AVOIR BESOIN DE 38 VISAS POUR VOYAGER SUR SON CONTINEN…