LIBERIA: LE PRÉSIDENT GEORGE OUSMAN WEAH SOMME LES HAUTS RESPONSABLES DE DÉCLARER LEURS BIENS

Ce jeudi, 6 Décembre 2018, George Tawlon Manneh Oppong Ousman Weah, le président élu de la République du Liberia a promis de se montrer fort implacable en décidant qu’avant ou après la prise de fonctions, tout responsable libérien devra déclarer publiquement ses biens meubles et immeubles.

En effet, quiconque hissé à de hautes fonctions notamment ministre, directeur général, secrétaire d‘État, et autres devra obligatoirement faire une déclaration publique de ses biens. Ce qui permettra à des institutions telles que la Cour des comptes et de discipline budgétaire de faire la traçabilité des avoirs d’un responsable avant ou après la prise de fonction. Au fait, le communiqué qui annonce un pacte avec la moralisation de la vie publique au Liberia, a été lu via un document dont se souviendront à jamais les Libériens, intitulé « Déclarez vos avoirs, soumettez vos plans d’achats ou autres».

Disons-le, c’est une décision qui se veut être la traduction dans les faits d’une promesse électorale. Dans le communiqué, le Président Weah a fait savoir avec fermeté: « Au cours de la campagne, nous avons informé le peuple libérien et assuré la communauté internationale que notre gouvernement adopterait une attitude de tolérance zéro en matière de lutte contre la corruption et ferait preuve de la plus grande transparence et d’une plus grande responsabilité. Il est donc important et critique que chacun de vous, membre de mon gouvernement, déclare ses avoirs à la Commission anti-corruption du Liberia en une semaine. Je suis sûr que cela obligera les délinquants à se discipliner ».

En rappel, George Weah, en à peine un an de règne, a déjà tenu plusieurs promesses dont la gratuité d’inscription au premier cycle universitaire le 24 Octobre dernier.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

AFRIQUE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU A LEVÉ LES SANCTIONS CONTRE L’ERYTHRÉE

AFRIQUE: LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU A LEVÉ LES SANCTIONS CONTRE L’ERYTHRÉ…