RD CONGO: LE GOUVERNEMENT REVIENT SUR SA DÉCISION DE RESTRICTION DE VISA AUX FRANÇAIS ET BELGES

Selon une note du ministre congolais des Affaires étrangères, Emmanuel Ilunga, la République démocratique du Congo avait annoncé qu’elle ne délivrera que des « visas humanitaires ou pour soins médicaux » aux demandeurs belges et français.

En effet, pour les autorités congolaises, cette décision répondait à un « principe de réciprocité » après que les ambassades de Belgique et de France aient fait le choix de n’accorder aux ressortissants congolais que des « visas humanitaires ou pour soins médicaux ». Au fait, cette montée de tension entre ces chanceleries relève de la fermeture, fin janvier, de la Maison Schengen qui est une représentation consulaire gérée par la Belgique et commune à 17 pays membres de l’Union européenne y compris la Norvège.

Cependant, Joseph Kabila, avait ordonné la fermeture de l’institution lorsque la Belgique a décidé de réorienter son aide à la RDC et de confier une enveloppe de 25 millions d’euros que devait gérer le gouvernement congolais à des acteurs humanitaires ou de développement. Tout ceci, étant une manière pour la Belgique de protester contre la fermeture de l’espace politique afin d’exiger l’organisation d’élections crédibles.

Notons le, plus de six mois après, les autorités congolaises et Bruxelles n’avaient toujours pas accordé leurs violons, alors que la RDC avait fait savoir que la Maison Schengen restera fermée tant qu’elle sera gérée par la Belgique. De leur côté, l’Union européenne et Bruxelles ont estimé que la RDC a « le choix souverain de refuser la délivrance de visas au Congo pour l’espace Schengen » à ses ressortissants.

Après consultation, le ministre Emmanuel Ilunga, a fait savoir que Kinshasa entend « donner la chance au dialogue en cours avec ceux qui pourrait appeler ses partenaires », pourtant il avait confirmé cette restriction de visa sur leur site twitter il y a à peine quelques heures, via une note de ses services qui avait fuité sur les réseaux sociaux. Le document, également transmis à l’Agence de presse France, enjoignait les ambassades congolaises de n’accorder que des visas humanitaires ou pour des raisons de santé aux Belges et Français qui souhaitent se rendre en République démocratique du Congo.

Mentionnons le, le ministre dans sa note, avait affirmé: « il est constaté de manière sans équivoque que les ambassades de Belgique et de France n’accordent plus que des visas humanitaires ou pour soins médicaux aux ressortissants congolais depuis la fermeture de la maison Schengen. Il est demandé à toutes nos représentations diplomatiques d’appliquer les mêmes dispositions par principe de réciprocité ».

Néanmoins, on se demande bien ce qui a pu réellement se passer pour qu’il y ait ce rétropédalage du gouvernement congolais sur les restrictions dans l’attribution de visa aux ressortissants français et belges.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

TCHAD: IDRISS DEBY ITNO ORDONNE LE TRANSFERT DE LA PLUS GRANDE BASE MILITAIRE À KAIGA KINDJIRIA

TCHAD: IDRISS DEBY ITNO ORDONNE LE TRANSFERT DE LA PLUS GRANDE BASE MILITAIRE À KAIGA KIND…