RD CONGO: L’EX-MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE REJETTE LES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE DES PERSONNALITÉS

L’ex-majorité présidentielle rejette les sanctions prises par les Etats-Unis contre des personnalités congolaises qui sont accusées de corruption et d’enrichissement en rapport avec les élections du 30 décembre 2018.

Alain André Atundu, par ailleurs, porte-parole des partisans de l’ex-président Joseph Kabila, a fait savoir: « La souveraineté et l’indépendance de la RDC n’ont pas de prix. Nul ne peut être condamné ou sanctionné, nul ne peut demander pardon et pitié pour avoir sauvegardé ces valeurs fondamentales et fondatrices de la République. La charte des Nations unies qui est un accord-cadre des relations d’égalité entre les Etats membres, consacre ces valeurs comme base de tout règlement et de toute initiative dans le concert des nations ».

Selon le porte-parole, « face aux manigances perverses et cyniques des ennemis de la République et de la démocratie, dont l’objectif évident est d’asservir le peuple congolais, la Majorité attend des autorités nationales et de tous les patriotes une réplique vive et appropriée afin de ne pas porter atteinte à la dignité de tout un peuple ».

Pour conclure, il a fait savoir que la Majorité exhorte ses partenaires africains et la communauté internationale à dénoncer vigoureusement, et sans ambages, cette pression immorale et politiquement indécente des autorités américaines. Car ce vil chantage sur les autorités nationales et sur les paisibles populations ne saurait ébranler la volonté et la détermination du peuple congolais à capitaliser les acquis de la passation pacifique du pouvoir entre le président Joseph Kabila et le président Félix Tshisekedi dans un esprit civilisé et de partenariat responsable.

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…