SENEGAL: CATHERINE SAMBA PANZA CHEF DE LA MISSION DE L’OBSERVATION ELECTORALE DE L’UNION AFRICAINE

La Commission de l’Union Africaine a annoncé dans un communiqué l’arrivée d’une mission d’observation électorale au Sénégal dans le cadre du scrutin législatif du 30 juillet 2017.

Selon l’Union Africaine, cette mission a été déployée sur invitation du gouvernement du Sénégal. Elle sera conduite par Catherine Samba Panza, ancienne Présidente de la transition en Centrafrique, et 40 observateurs issus de 24 pays africains qui sont des ambassadeurs accrédités auprès de l’Union Africaine à Addis Abeba en Ethiopie.

Les enjeux de ces législatives sont importants. D’une part, le pouvoir du président Macky Sall tente de renouveler la majorité présidentielle avec de nouveaux candidats, mettant à l’écart plusieurs députés actuels de la majorité. De l’autre part, l’opposition bien que très divisée, tente de se baser sur les mécontents de la majorité pour rafler la majorité à l’Assemblée nationale, ce qui pourrait être un coup dur pour le pouvoir actuel au Sénégal.

La campagne électorale en vue des législatives sénégalaises, lancée en mi-juillet, prendra fin ce vendredi. Les élections se tiendront le 30 juillet prochain. Pour la première fois de son histoire, le Sénégal va connaître un nombre très élevé de candidats pour les 165 sièges à pourvoir à l’hémicycle. Au moins quarante têtes de liste ont été dévoilées, dont celle dirigée par l’ancien président, Abdoulaye Wade, qui pilote la coalition portée par son parti, le PDS.

A titre de rappel, l’observation des législatives sénégalaises est la deuxième mission du genre dirigée par l’ancienne présidente, Catherine Samba-Panza, depuis qu’elle a quitté la présidence en mars 2016. C’est en Côte d’Ivoire, en décembre 2016, qu’elle a conduit la première mission d’observation électorale de l’Union Africaine. De source fiable, elle pourrait encore diriger le mois prochain, une équipe d’observateurs des élections en Sierra Leone pour le compte de la fondation CAIR.

Depuis son départ en mars 2016, l’ancienne présidente de la Transition en République Centrafricaine est très active au niveau international. Elle a été nommée lors du 29ème sommet de l’Union Africaine, membre du comité des sages de l’Union. Ce comité fait office d’organe de conseil auprès de la commission.

Cette grosse mission disons-le, est constituée de parlementaires panafricains, de responsables d’organes de gestion des élections et des organisations de la société civile africaine.

Selon le communiqué,« la commission procédera à une observation et une analyse indépendantes, objectives et impartiales de la conduite du scrutin, à la lumière des dispositions pertinentes de la Charte Africaine de la Démocratie, des Élections et de la Gouvernance adoptée en 2007 et entrée en vigueur en 2012, qui vise à rehausser les processus électoraux en Afrique, renforcer les institutions électorales et la conduite d’élections équitables, libres et transparentes .».

CARINE MAMBOU

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…