SÉNÉGAL : LE PATRIARCHE ABDOULAYE WADE TETE DE LISTE POUR LES LÉGISLATIVES DU 30 JUILLET 2017 A DAKAR

L’ex-chef de l’Etat Abdoulaye Wade, candidat d’une liste de l’opposition pour les législatives du 30 juillet 2017, vient d’accorder un entretien à la chaîne sénégalaise SEN TV.

Le patriarche Abdoulaye Wade promet dans cet entretien d’être présent, dans la banlieue de Dakar, pour la campagne électorale qui s’ouvre le dimanche 9 juillet 2017 au soir. Malgré ses 91 ans, il a assuré qu’il battra physiquement campagne.

A ce sujet, les lieutenants ont assuré que le Pape du «Sopi », Abdoulaye Wade, sera à Dakar le lundi 10 juillet 2017. Comme raison de son arrivée prochaine au Sénégal, l’ancien chef de l’Etat cite bien entendu sa désignation comme tête de liste de la coalition Wattu Sénégal. Il fait aussi savoir qu’il revient parce que les choses vont de plus en plus mal au Sénégal et surtout parce qu’il veut apporter sa contribution à la reconstruction du pays.

Notons que, au vu du classement fait dans la liste nationale, l’on avait recensé Woré Sarr (2e), Pape Diop (3e), Marie Sow Ndiaye (4e), Mamadou Lamine Diallo (5e), Yaye Mane Albis (6e), Mamadou Diop (7e), Madické Niang (9e), Toussaint Manga (11e) et Abdoul Aziz Diop (13e). En effet, Me Abdoulaye Wade a bel et bien la main mise sur ladite coalition et prend des décisions assez fermes comme lorsqu’il a fermé la porte à Habib Sy, un responsable PDS Linguère qui a voulu figurer dans la liste nationale tout en proposant l’avocat Me Fall, l’un de ses poulains.

A titre de rappel, pour la grâce dont a bénéficié Karim Wade, il y a un peu plus d’un an, et son exil au Qatar, Abdoulaye Wade accuse le président Macky Sall d’avoir fait des « demandes insistantes » auprès de l’émir de ce pays afin d’obtenir un accueil de l’ancien ministre. Sur l’avenir de Karim Wade, son père déclare qu’il sera bel et bien le candidat du Parti démocratique sénégalais à la présidentielle de 2019.

Force est de constater que l’ancien chef de l’Etat est revenu sur l’affaire Khalifa Sall en demandant aux libéraux de soutenir le maire de Dakar emprisonné depuis mars car le sort de ce dernier, analyse-t-il, rappelle celui de son fils Karim.

WHAT IS HAPPENING IN AFRICA

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLIONS DE DOLLARS

CONGO-BRAZZAVILLE:LE FILS DE DENIS SASSOU NGUESSO ACCUSÉ D’AVOIR DÉTOURNÉ 50 MILLION…