ZIMBABWE: VICTOIRE ÉCRASANTE DE LA ZANU-PF SUR FOND DE SOUPÇONS DE FRAUDE

Selon des résultats officiels annoncés ce mercredi, la Zanu-PF, parti au pouvoir au Zimbabwe depuis 1980, vient de décrocher la majorité absolue des sièges à l’assemblée nationale.

En effet, la Zanu-PF, parti au pouvoir vient de décrocher la majorité absolue des sièges à l’assemblée nationale, selon des résultats officiels annoncés ce mercredi, alors que le décompte des voix pour la présidentielle se poursuit sur fond d’accusations de fraude lancées par l’opposition.

Disons-le, la mission de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a elle d’ores et déjà salué l’environnement pacifique qui a prévalu pendant la campagne pré-électorale et le jour du vote et donné au peuple zimbabwéen la possibilité d’exercer son droit constitutionnel.

En outre, dans le cas où les résultats seraient contestés, la SADC exhortera les candidats à s’abstenir de toute forme de violence car les scrutins de l’ère Robert Mugabe avaient été régulièrement entachés de fraude et de violences. Emmerson Mnangagwa, soucieux de se démarquer de son ex-mentor, a promis cette année des élections justes, pacifiques et transparentes en invitant des observateurs occidentaux à observer le vote dans son pays, une première en seize ans.

Ce mercredi, selon le groupe audiovisuel public ZBC, citant les résultats de la commission électorale (ZEC) sur les premiers partiels des législatives, sur 153 des 210 circonscriptions du pays, la Zanu-PF obtient 110 sièges, tandis que le MDC de Nelson Chamisa (Mouvement pour le changement démocratique) obtient 41 sièges. La Zanu-PF a donc obtenu la majorité absolue à la chambre basse.

A propos de ces premiers résultats officiels des législatives, la Zanu-PF et le MDC n’ont pas immédiatement réagi mais seulement Nelson Chamisa, via son compte Twitter a fait savoir que les résultats de la présidentielle étaient en train d’être truqués en ces termes :« la commission électorale, critiquée pour sa partialité pendant les scrutins de l’ère Mugabe, cherche à publier des résultats pour gagner du temps et inverser la victoire du peuple à l’élection présidentielle. La stratégie est destinée à préparer mentalement le Zimbabwe à accepter de faux résultats pour la présidentielle. (….) Nous avons remporté le vote populaire et nous le défendrons».

Mentionnons-le, les premiers résultats partiels de la présidentielle, qui se joue essentiellement entre Emmerson Mnangagwa et Nelson Chamisa, seront annoncés ce mercredi à la mi-journée, selon la ZEC, qui la veille tablait seulement sur vendredi ou samedi. Si personne n’obtient la majorité absolue au premier tour de la présidentielle, les deux candidats arrivés en tête s’affronteront lors d’un second tour prévu le 8 septembre prochain.

CARINE MAMBOU

 

Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES

MALI: IBRAHIM BOUBACAR KEITA EST RÉELU POUR UN SECOND MANDAT AVEC 67,17% DES SUFFRAGES Le …